Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2017

Prix des prix 2017

L'ensemble des jurys du territoire s'est réuni et a désigné "Petit Pays" de Gaël Faye comme Prix des Prix 2017. C'est aussi le choix Numéro 1 des participants de Saint-Agrève.

En introduction, Marie-Claude et Laurence présentent l'historique du Prix des Prix, et les modalités de déroulement du jury :

- impressions générales sur l'expérience de la participation à l'aventure

- livre par livre, discussions, débats

- vote

C'est Marie-Claude, qui a déjà animé le Prix des Prix, qui conduit les délibérations.

IMPRESSIONS GENERALES

- choix de livres intéressant cette année : une vision plutôt sombre de la société (peu d'amour, de joie...), mais un éclectisme dans les écritures (avec de belles qualités littéraires chez certains) et les sujets abordés.

- le côté « défi » a été vécu comme stimulant pour la plupart des participantes : lire vite, ne pas choisir ce qu'on lit, être amenée à lire des choses qu'on n'aurait jamais lues, avec de belles surprises à la clé (mais pas toujours...)

« BABYLONE » de Yasmina Reza

Impressions globalement mitigées :

- personnages bien campés et attachants

- écriture personnelle

- réflexions intéressantes sur le vieillissement, l'amitié...

- questionnement sur le basculement de l'histoire plutôt intime au côté « polar burlesque », dont l'enjeu n'est pas clair

« CHANSON DOUCE » de Leila Slimani

Avis très partagés :

- écriture sèche, voire froide : aucun personnage n'est attachant, absence d'humanité, qui dessert le propos.

- en dit long sur les rapports de classe, et, en ce sens, lucide

- un cheminement décortiqué, qui ne joue pas sur l'émotion, puisque la « fin » est donnée dès le début

- une atmosphère oppressante, mais ce n'est pas forcément négatif

« LE DERNIER DES NÔTRES » d'Adélaïde de Clermont-Tonnerre

Avis tranchés entre les « pour » et les « contre »

- une grande fresque historique sur plusieurs périodes, avec du suspens : aspects historiques intéressants, avec l'idée que l'Histoire puisse resurgir plus tard

- trop de facilités dans l'intrigue, l'écriture, des poncifs et des banalités.

« LE GARCON » de Marcus Malte

Livre plutôt apprécié dans l'ensemble, malgré quelques longueurs :

- un beau parcours initiatique, empli de poésie, avec une dimension quasi-mythologique

- très belle écriture, même si, parfois, on peut avoir l'impression que l'auteur se complaît dans la forme

- de multiples questions soulevées dans ce parcours d'homme : le désir, le pouvoir du rêve, la relation à la nature, la culpabilité...

« LAËTITIA » d'Ivan Jablonka

Avis très tranchés entre les « pour » et les « contre » :

- les « contre » :

* ce n'est pas un roman, mais plutôt une enquête journalistique et/ou sociologique sur un fait divers sordide : où est l'intérêt ?

* les protagonistes du fait divers ne sont pas respectés : l'auteur n'est pas clair, voyeur, complaisant envers ces « gens de peu »

- les « pour » :

* une minutie dans l'approche de cette affaire qui restitue à chacun sa part d'humanité, grâce à l'empathie de l'auteur

* la description de l'enquête pas à pas met en lumière le fonctionnement de la justice française

* se rapproche du genre littéraire dit « Tombeau », et qui se veut un hommage à un défunt

« PETIT PAYS » de Gaël Faye

Avis très favorables :

- une inscription dans une réalité intéressante, même si douloureuse : on est au cœur du monde

- le regard d'enfant donne de la distance à la violence, mais ne l'édulcore pas

- roman sur la guerre, mais aussi sur la fin de l'enfance, deux moments qui coïncident dans la vie du narrateur

- malgré la situation terrible, pas de pathos, mais une sobriété et une sincérité

- une dimension malgré tout poétique et lumineuse

- quelques bémols : roman un peu consensuel, un peu trop « facile ».

 

« REPOSE-TOI SUR MOI » de Serge Joncour

Une histoire d'amour qui a partagé les lectrices :

- une belle histoire sur la fragilité, pleine de délicatesse et d'émotion : une rencontre improbable à laquelle on croit grâce à la finesse de l'auteur

- une histoire pleine de poncifs et de clichés, pas crédible, avec un aspect très « roman de gare »

LE CLASSEMENT A SAINT-AGREVE :

1 – Petit pays et Le Garçon à égalité

3 – Repose-toi sur moi

4 – Laëtitia et Chanson douce à égalité

6 – Le dernier des nôtres et Babylone à égalité

 

 

01/06/2017

Promenade en musique

Goûter en musique

LE MERCREDI 7 JUIN 2017

 

GM 7juin17.JPG

Avec les élèves d'Ardèche Musique et Danse, antenne de St-Agrève et les histoires de Laurence.